+ play
lists

Black Taboo

'God bless the topless, écarte-toi les fesses, si t'es une bonne chienne, m'a slacker ta laisse...' entonna d'un ton lent et solennel le pourtant très crédible Pierre Maisonneuve, sur les ondes de sa ligne ouverte du midi à Radio-Canada. Au coeur de la polémique qu'avait soulevé Black Taboo à la suite d'une lettre ouverte envoyée à La Presse, dénonçant les propos misogynes du groupe; VICE, l'un des MCs de Black Taboo, était l'invité à l'autre bout du fil de Maisonneuve En Direct. Peut-être connaissez-vous V.I.C. aka Vice, dont les multiples talents incluent entre autres ceux de MC, truand, bachelier en communication et 'éducateur sexuel', comme le conclu lui-même Pierre Maisonneuve? Toujours aussi gras et fort en bouche, à la veille de la sortie prochaine du nouvel opus de Black Taboo, ce fut un honneur de m'entretenir à mon tour avec l'un des membres fondateurs de l'irrévérencieux collectif.

'C'est drôle pareil. Ils nous dénonçaient, mais ils faisaient jouer des extraits de la chanson à des heures de grande écoute le midi. Nous on ne veut pas ça. C'est écrit sur l'album : Langage ordurier pour public averti. Nous on sait ce qu'on fait. C'est eux les bouffons qui ne savent pas ce qu'ils font.' me dit d'emblée le principal intéressé, au sujet de cet entretient à la radio publique et de toute la polémique. Sujet clos.

Précisons que le collectif de Black Taboo n'en n'est pas à ses premières frasques en matière d'irrévérence. Les fameuses paroles de God Bless The Topless ont été écrites il y a plus de 10 ans et résonnent dans les sous-sols depuis belle lurette. Les chansons, les vidéos clips et les courts métrages de BT circulent depuis longue date dans l'underground Québécois, à l'époque sur cassettes audio ou copie bootleg VHS. À force de shows dans les bars les plus miteux aux quatre coins de la province et autres lugubres épopées, les déboires notoires de la troupe sont depuis légendaires à Québec. La réputation de Black Taboo s'est forgée puis propagée bien avant l'engouement que connaît aujourd'hui Internet... Bien avant MySpace... Et les histoires de proxénètes.

En 2003, BT sortait leur premier véritable album/DVD en vente sur les tablettes. "Au nom du pad et du Vice". S'il a fait tabac dans l'underground Québécois, ce ne sera que quelques années plus tard qu'ils suscitèrent véritablement pour la première fois l'indignation des médias. À la fin de l'été 2006, Black Taboo se joint à l'équipe de 33mag.tv. La série 'Marie-Poutine' ne laissa une fois de plus, personne indifférent. Fort d'une multitude de nouveaux fans des suites de cette petite tempête médiatique qu'ils ont suscité cet été, que même la meilleure campagne de marketing n'aurait pu organiser, Black Taboo revient à la charge avec leur second album. Crosse Toé Ça Rend Sourd, sera disponible en magasin dès le 6 février et devrait faire assez de bruit pour que même les masturbateurs le plus assidus en entendent l'écho.

BLACK TAB, D'LA CRISS DE BONNE MARDE.

Si l'on peut prévoir que les médias attendent avec une brique et un fanal la sortie de leur album, Black Taboo n'appréhende pas outre mesure la réaction de leurs détracteurs. Au contraire, 'on est là pour faire jaser, mais surtout pour faire de la bonne marde. Ça l'air que ça ne laisse personne indifférent. Le monde aime, le monde n'aime pas, mais le monde en parle. C'est ça qui faut' répond simplement VICE.

De la bonne marde, OK, mais au-delà du scatologique, qu'est-ce que fait Black Taboo exactement? De la musique, de l'humour? Ou veulent-ils simplement choquer? Définir leur 'genre' n'est pas chose facile à première écoute. Il faut l'accorder aux pauvres parents désarmés et inquiets et aux journalistes qui se plaisent à jouer les vierges offensées. 'On fait un peu des deux. On est plus humoristique dans les courts-métrages, mais on maîtrise de plus en plus notre gros rap sale. Pour la musique je crois qu'on a un seul style: le gangsta rap!'

Niveau musical, ils ont définitivement monté d'un cran. Sur Crosse Toé Ça Rend Sourd, BT revisite plusieurs courants du hip-hop, toujours avec le même style irrévérencieux. Les rythmes de V.I.Pete et Labrat de Common Unity vont du funk au jazzy, de l'organique jusqu'à la pop en passant par du gros crunk lourd et sale. À souligner, l'exercice de style sur la piste 'Street Nécessaire' mettant en scène 'Mc c'est ça' Vs. 'Mc Coeur de lion', un pied de nez sans aucune forme de camouflage, pour ne pas dire un majeur bien dressé, au rap français.

QUEUE, CUL, BOUCHE, BARBE

'Black Tab, C'pas toutes les plottes qu'on dégrade yienk les sluts qu'y'ont d'la barbe' dit le refrain de la piste 14. Toujours aussi intolérant envers la pilosité féminine, les paroles du duo Mangemarais / VICE sont aussi infiniment crues que leurs propos insalubres et provoquant sur leur nouvel album. Voir pire. Leurs 'métaphores' n'ont rien à envier à celles d'un Easy-E ou un Too Short de la bonne époque! Mais, force est d'admettre que la ligne entre la satire et l'obscénité gratuite est mince et nécessite une ouverture d'esprit assez large pour l'apprécier.

À la limite du 'bon goût' ou repoussant celles du mauvais, la formule de Black Taboo n'est pas sans rappeler cette nouvelle vague de MCs qui donne davantage dans la parodie, en tournant en dérision le 'rap game' comme on l'appelle, en s'improvisant une identité farfelue. On n'a qu'à penser aux sensations locales MySpace comme Jeune Chilly Chill, Mc La Sauce ou même Omnikrom, dont les textes sont davantage humoristique que porteur d'un message ou d'une réalité. Black Taboo précurseur d'un nouveau type de faune artistique postpost-moderne? Laissons la réflexion aux profs d'histoire de l'art de l'an 2050 qui donneront leurs précieux cours aux quelques survivants dans le bunker. Entre temps, 'Ça prend du monde qui fait de la marde pour que les autres puissent la tourner en dérision. Ça prend de tout dans la game, sinon ce serait plate', répond VICE visiblement peu encombré par la catégorisation des genres.

D'ailleurs, pour Crosse Toé Ça Rend Sourd, BT se sont associé à des groupes crédibles de Québec, dont Taktika et Common Unity. Comment des groupes, disons plus sérieux sur la scène hip-hop, accepteraient-ils de collaborer avec des clowns? 'C'est des bros. Si je remonte 7-8 ans, j'aurais jamais pensé faire une track avec le 83... Mais Taktika sont rassembleurs, c'est eux qui nous ont d'abord approchés pour une collaboration sur leur album... Même si en partie ce que l'on fait est de la satire, je crois qu'on le possède bien. C'est de la bonne marde qu'on fait et je suis content de notre produit. On est dret sur le micro et nos beats y rentrent. Fuck off, c'est bon!'

CHAQUE JOUR DE PLUS EN PLUS SELL OUT

Le star-system québécois fait dur en tabarnak

Bien que VICE compare son produit à 'de la bonne marde', celle de Black Taboo n'est pas complètement dénudée de ce qu'il est tenu d'appeler une démarche artistique... C'est prouvé, les exemples dans l'industrie du disque abondent, iI est possible de faire carrière en vendant de la marde. Qu'en est-il de "projets de carrière" pour Black Taboo?

'Notre carrière c'est ça. On le fait pour le fun. On l'a toujours fait pour le fun depuis le départ. C'est pas un style qu'on s'est donné. PC (aka Richard Mangemarais) et moi écrivons des lyrics depuis plus de 10 ans. On ne s'est jamais dit: on veut choquer à tout prix ou peut-être qu'on devrait changer de tendance pour aller chercher un nouveau marché. C'est de l'instinct, ça sort comme c'est toujours sorti. Une part de la démarche ç’a été de s'entourer de gens de talent (...) On le fait pour faire triper les fans à la base. Et s'il y en a d'autres qui veulent se joindre à notre secte, y'a pas de trouble, embarquez!'

Même si dans son attitude, VICE tend à nier l'existence d'un second degré ou une quelconque forme de message dans leurs paroles et leurs actes, en s'attardant un peu, on découvre parfois tout autre. Le nom même du groupe n'est pas sans évoquer la vision qu'à VICE de la forme que devrait prendre l'éducation des jeunes. 'On devrait leur apprendre le gros bon sens et à être capable de faire la part des choses. C'est l'affaire la plus importante. Ça sert à rien de cacher trop de choses aux jeunes. De toute façon, ils vont probablement tomber dessus tôt ou tard. Vaut mieux avoir une approche ouverte. Quand c'est interdit, ça devient encore plus attirant pour un jeune et sa vision en est souvent déformée. C'est là que les déviances se développent. Les jeunes qui ont appris à boire ou à consommer avec leurs parents sont rarement ceux qui se retrouvent dans la desh avec ça...'

Au-delà de son personnage de cirque, VICE est loin d'être 'un cave' comme on dit.. Pourtant Bachelier en communication, il préfère être 'foreman' aux docks de Québec pour boucler son budget et refuse de jouer le jeu de 'l'industrie' qui lui pue au nez. Les descriptions de tâches sont trop peu reluisantes et impliquent à son avis trop de fellations. 'Le boss, le client, le PR... Manger des queues c'est pas mon style.'

CROSSE TOÉ ÇA REND SOURD

S'il a été démontré que la marde peut vendre, il a toutefois été scientifiquement prouvé que que la masturbation n'affecte pas l'audition. Alors pourquoi ce titre? 'Parce que ça fait le tour. À cause d'un Québec qui s'est fait encaquer par la religion, qui lui a dit des conneries comme de pas se crosser parce que ça rend sourd. Pour tous ceux qui se disent que ça a pas de bon sens écouter ça et qu'on devrait nous retirer des tablettes, si tu veux pas l'acheter, achète le pas, si tu veux pas l'écouter, bin crosse toé, ça rend sourd. C'est la solution qu'on propose à ceux qui nous considèrent un fléau... En plus, une bonne branlette, ça fait toujours du bien.'

Sur ces paroles sages, le collectif Black Taboo lancera son nouvel album à Québec le 7 février au Dagobert, puis le 22 février au Club La Boom à Montréal. Ils s'apprêtent ensuite à visiter un peu partout à travers la province pendant l'été. Connaissant de rythme de vie disons pour le moins 'effréné ' des membres de Black Taboo, une question, qui pourrait sembler comique, mais qui est non moins tragique, s'impose avant de terminer l'entrevue : vont-ils survivre à la tournée? 'C'est sur que si y'en a un qui tombe on ne pourrait pas le remplacer parce que... nos gars sont irremplaçables tsé. C'est sûr que c'est essoufflant, mais on est habitué à ça. Qu'on ait des shows ou pas, c'est la grosse dérape, la pédale dans le fond...'

Le futur révélera la suite. Mais quelque chose me dit qu'on n'a pas fini d'entendre parler de Black Taboo... 'Advienne que pourra, c'est comme un ass to mouth.'

- Écoutez la piste : 'Crosse-toé ça rend sourd' dans le jukebox 33.

- Écoutez les clips de BT sur 33mag.tv