+ play
lists
Skateboard
17 novembre, 2012 - 17:05

La mort du skateboarding dans l’Ouest-de-l'Île?

Est-ce juste moi, est-ce que le skate est mort dans l’Ouest-de-l'Île? Ne te méprends pas, il y a encore du monde avec leurs planches dans le coin. Cependant, j’ai plutôt l’impression que le sport est plus une mode qu’un sport, tu comprends? Le centre-ville et les parcs aux alentours ont été des endroits exemplaires pour le skate dès que les Montréalais ont commencé à rider. Mais qu’en est-il des moins chanceux, ceux qui habitent dans l’Ouest de la ville? Non, on n’est pas pauvres, mais nos skate parks le sont certainement! Le skateboarding dans l’Ouest prenait beaucoup d’ampleur avant. Grâce à un bon nombre de parcs et de magasins indépendants, le sport prospérait. Mais au fil des années, les jeunes ont commencé à accorder plus d’importance à grandir sur Facebook plutôt que dans la réalité. La scène du skate a commencé à se désintégrer dans les arrondissements de l’Ouest-de-l'Île. Et personne n’apprécie l’odeur d’un cadavre pourrissant. Particulièrement quand le cadavre est ta scène locale de skate.

Grandir dans l’Ouest était une expérience très spéciale pour une âme nostalgique. Malheureusement, il semble que la scène du skate dans l’Ouest était importante uniquement dans les années 1990 et au début des années 2000. Tu sais, cette belle époque quand les gameboys étaient les seuls systèmes portatifs disponibles? Les jeunes avaient une raison d’aller dehors pour skater! Il n’y avait pas de Guitar Hero ou autre jeu merdique du genre. Oui, peut-être que les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas autant d’intérêt pour le skateboarding qu’on en avait. Mais est-ce que ça signifie qu’on devrait commencer à détruire tous les vieux parcs pour faire place à quelque chose d’un peu plus utile? (Comme des pieds carrés de rien sauf quelques traces laissées par les modules qui s’y trouvaient avant)

C’est comme s’il y avait une tendance grandissante d’abolir les parcs près des écoles dans les villes avoisinantes. Avant, il y avait un skate park à une distance à pieds des deux écoles secondaires de mon quartier. Les deux ont été abolis récemment, sans aucune mention sur une relocalisation. Décevant… Le pire est que le dernier parc qui subsiste encore dans l’Ouest s’est vu refuser l’accès au financement pour faire peau neuve. J’imagine que les parcs deviennent de moins en moins une priorité pour les autorités municipales dernièrement. Les gros concours et les événements commandités rockaient les parcs chaque été. Mais dans les dernières années, le nombre de magasins indépendants a diminué considérablement en raison de l’incapacité à concurrencer les prix des centres commerciaux. Pendant que les petits magasins étaient déménagés ou fermaient, la popularité du sport a commencé à se relocaliser elle aussi vers la région du centre-ville et plus loin dans la partie est de l’Île. Merde, la scène du skate sur la Rive-Sud est plus importante et plus puissante que celle de l’Ouest-de-l'Île! Tu peux le constater en regardant comment le South Park Skatepark à Brossard est gros et bien entretenu!

Heureusement, deux des trois parcs toujours existants dans l’Ouest ont subi d’importantes rénovations. De nouvelles rampes, rails et funboxes ont été installés, donnant à la nouvelle génération de skaters de nouveaux terrains pour affiner leurs habiletés. Malheureusement, ces parcs sont localisés sur des sites terribles. L’un se retrouve derrière l’aéroport, et l’autre dans une communauté de l’île dans le nord-ouest. Ils sont peut-être de bonne qualité, mais leur emplacement est un facteur majeur dans l’empêchement des jeunes de se rendre là et de skater sans devoir effectuer un long trajet.

Alors que la scène du skate se faisait significativement plus silencieuse dans l’Ouest, le niveau de frénésie que le longboarding a généré à travers l’île entière est un signe d’un futur prometteur pour notre sport. Il semble que chaque jeune et son grand-père se promènent sur une sorte de planche ces temps-ci. Longue ou petite. Et peut-être que c’est la direction que notre sport avait besoin de prendre dans l’Ouest. Le longboard est devenu un moyen populaire de se déplacer, spécialement quand nos autobus essaient de résoudre quelques difficultés. Je suis moi-même définitivement en faveur de ça. Ça ajoute finalement de la valeur à toutes ces rues plates et sinueuses qui forment les quartiers de l’Ouest. Les skaters ont toujours été capables de se trouver des endroits créatifs où rider, alors l’abolissement des parcs ne les empêchera pas de conquérir les escaliers ou les stationnements du voisinage, mais redonnez-nous nos parcs, merde! C’est ce qui nous a gardés hors de la rue en premier lieu!