+ play
lists

Le plus haut niveau de freeski au Québec depuis... toujours! Check le nouveau teaser de Brotherhood Films!

La compagnie de films de freeski Brotherhood Films vient tout juste de dropper son tout nouveau teaser. On s’est entretenu avec Xavier Mayrand, filmeur principal et fondateur de cette jeune compagnie de film québécoise.


33MAG: Tu en es à ton 3e gros projet si je ne me trompe pas!! Remarques-tu une évolution avec les années?

Xavier Mayrand: C’est mon 3e projet perso, mais j’avais aussi participé à un 4e avec la gang de NSF Productions, « Chase that feeling ». Je remarque une évolution dans le domaine pour sûr. Les gars font des trucs beaucoup plus gros chaque année et surtout sur des setups plus gros et plus dangereux qu’avant. De notre côté, l’ajout du Winch à notre équipement nous a vraiment permis de monter notre niveau d’une bonne coche !


C'est la première année que vous utilisiez votre Winch!? C'est clair que tu as une anecdote avec ça!!

Le winch a été plus qu'utile cette année, on a dû l'utiliser 99% du temps. Je dirais que je n’ai pas vraiment d'anecdotes spéciales en lien avec l’utilisation du Winch. On n’a vraiment eu aucun problème avec et on tient à remercier notre ami Vince Chollet ! Ça nous a permis d'avoir un speed parfait pour des petits setups et le petit plus qu’il nous fallait pour des setups… épais disons !

On va se le dire, tu es l'une des dernières compagnies du côté Québec présentement, as-tu certains avantages avec ça?

Les avantages d'être les seuls c'est définitivement que ça nous donne plus de place pour la recherche de commanditaires. Mais le plus gros avantage c’est l’accès aux riders. Quand on était 4 compagnies différentes à faire des films au Québec, c’était très difficile de filmer assez avec tout le monde pour monter une part complète une fois la fin de la saison arrivée ! C’est souvent difficile de gérer son temps avec eux, déjà qu’ils sont souvent à gauche, à droite pour des compétitions !


Parlant de voyager, as-tu voyagé un peu en lien avec ton movie de cette année ?

Non, on a décidé de garder ça vraiment local. Je savais que je ne voulais pas voyager parce que le budget était limité et que l’on préférait se concentrer sur autres choses. On voulait un film avec 100% urbain alors on est resté dans notre coin toute la saison.
Le film est majoritairement tourné à Montréal, on a également fait deux trips à Ottawa et notre parkshoot a Mt St-Louis Moonstone en Ontario au printemps dernier.

Côté équipement et crew! Combien êtes-vous à filmer et avec quel type de caméra exactement ?

Brotherhood films c’est une grande famille, je ne veux pas paraître quétaine, mais c’est ça. Côté crew on est deux filmeurs, Mike Dandurand et moi. Du côté équipement, on roule chacun avec notre Canon 7D. Pour ce qui est des animations et du graphisme, c’est notre boy Felix Loiselle qui s’en charge.

Pour ce qui est des riders, voici : Dom Laporte, Marc Dandurand, Hugo Pelletier, Martin Boulais, Seb Eaves, Laurent-Olivier Martin, Noah Wallace, Vince Chollet et Sandy Boville. Méchante gang de crinqué !



Sweet!! Le IF3, j'imagine que c'est un must pour toi et ton équipe! À quoi tu t'attends!

Yes indeed !!! C’est la quatrième année que je participerai au IF3. Je dois avouer que le film de cette année est vraiment à un tout autre niveau comparativement à ceux que j'ai fait dans le passé. Mon but pour cette année est assez clair, remporter le prix du meilleur film AM (amateur) et être présenté à l’édition Européenne du IF3 !

Good good!! Des remerciements à faire mon gars?

Un gros merci à tous ceux qui nous supportent. Jean-Pierre Mayrand, Felix Loiselle,les boys du PRFO qui nous supportent depuis le début, Axis Boutique qui nous ont beaucoup aidé cette année et Downdays.